BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Secret Sun : Du nouveau sous le soleil

Secret Sun : Du nouveau sous le soleil

Marie Mello
19 novembre 2013

Photo : Jean-François Hétu

Duo formé par la chanteuse Anne-Marie Campbell et le guitariste Simon Landry, Secret Sun fait de plus en plus jaser grâce à son EP Cold Coast, sorti en mai dernier. Entre leurs performances aux festivals Pop Montréal (avec Thus:Owls sur le toit d’Ubisoft) et M pour Montréal (bientôt au Divan orange), Simon revient sur la rencontre qui a tout déclenché. Il propose aussi un aperçu du premier album à paraître début 2014.

La légende veut que Secret Sun ait pris naissance dans le parc Lafontaine, au cours de l’été 2011. C’est donc assez récemment que les compositions sans mots de Simon et les textes sans musique d’Anne-Marie se sont rencontrés pour la première fois, à l’initiative d’un ami commun. «Avec mon projet précédent, Béluga, j’aimais la dynamique de collaborer avec quelqu’un qui chante et a le talent pour créer les textes. C’est drôle parce qu’Anne-Marie et moi, on était collègues, mais on ne se connaissait pas vraiment. Musicalement, ça a cliqué tout de suite!», se souvient le musicien, qui œuvre aussi dans Roboami.

Cette collaboration, qu’il décrit comme simple et naturelle, Simon se l’explique en partie par les nombreuses références qu’ils partagent, mais également par leur goût commun pour un certain type de «mood» musical : «On se complète bien dans le dosage entre mélancolie et humour. On est assez cyniques et on aime déconner, mais en musique on est surtout touchés par les trucs plus mélancoliques ou émotifs. Pas au sens de « downer », mais plutôt qu’on aime aller cherche un côté contemplatif, introspectif, lyrique aussi…» C’est un peu ce que sont devenues les compositions qu’il avait déjà en banque; celles qu’il a présentées à Anne-Marie et à partir desquelles elle s’est mise à écrire.

De l’importance d’avoir un bon «noyau»

Ainsi sont nées, assez rapidement, les premières chansons de Secret Sun qui figurent sur l’EP Cold Coast. Le duo a ensuite entrepris de mettre ses nouvelles chansons à l’essai en se produisant dans des cafés ou restos-bars de Montréal. «Jouer devant des gens qui checkent leur laptop, ça forge le caractère! lance-t-il en riant. Même si, à la base, toutes les chansons de Cold Coast ont été créées guitare-voix, notre objectif était de ne pas faire un EP folk. L’idée, c’est d’avoir un bon « noyau », et après tu peux pousser les chansons dans plein de zones, ça risque de bien tenir la route. On les a testées pendant un certain temps et quand on a senti que c’était prêt, on est entrés en studio.»

En studio, au contact de François Lafontaine et Sébastien Montpetit, les créations de Secret Sun ont ensuite «pris du galon», pour reprendre l’expression de Simon : les musiciens et réalisateurs ont collaboré pour élaborer des arrangements, ajouter des couches de percussion, des claviers, des séquences programmées et cette petite teinte plus légère que l’artiste qualifie de «pastel». «Comme j’ai déjà fait de la réalisation musicale, je savais un peu ce que je voulais, mais c’était important pour moi de trouver les bonnes personnes pour pousser les choses plus loin», dit celui qui a notamment collaboré avec Le Husky, Martin Léon et Passwords, et travaille aujourd’hui dans le domaine du jeu vidéo.

Et à quoi ressemble au juste l’«enrobage» de l’EP Cold Coast? On y dénote d’abord des couleurs grunge, mais aussi plusieurs relents eighties et les caractéristiques d’un électro-pop plus moderne, portée par la voix aérienne d’Anne-Marie. «C’est sûr qu’on aime bien les années 80, mais on ne voulait pas non plus tomber là-dedans à 100 miles à l’heure. Ça amène quand même une touche ludique intéressante! On aime garder aussi un côté assez expérimental, même si on s’inspire beaucoup des codes de la pop», explique Simon, en faisant référence à la pièce-titre, pour laquelle il raconte s’être inspiré de Bruce Springsteen.

Créations en chantier

Même si aucune date n’a encore été fixée pour la sortie du premier album, le duo vise le printemps prochain. Le 10 titres devrait combiner les 4 chansons déjà lancées sur Cold Coast et 6 nouveautés présentement en développement, dont l’une intitulée «Can’t You See» propose, semble-t-il, un mariage assez inusité d’influences musicales : «À la base, c’était une chanson assez calme et moody, et finalement on lui a trouvé une énergie tout à fait différente. C’est un peu comme si « Africa » de Toto rencontrait « Empire State of Mind » de Jay-Z!», dit-il en riant. «Je ne sais pas comment tout ça a blendé ensemble, mais à la croisée de ces chemins-là, ça explose vraiment! Il y a un thème super fort et un bon groove.» En attendant, pour entendre un avant-goût du nouveau matériel de Secret Sun, le mieux est d’aller faire un tour à M pour Montréal : Simon et Anne-Marie y présenteront plusieurs chansons inédites.

En spectacle dans le cadre du festival M pour Montréal

Le 23 novembre 2013 à 21h30 au Divan orange

Secret Sun : secretsun.bandcamp.com

M pour Montréal : www.mpourmontreal.com

Un commentaire