BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Les Guenilles : Aucun gras

Les Guenilles : Aucun gras

Marc-André Savard
28 mai 2010

« Galaxie (500) et Les Dales Hawerchuk, c’est d’la ouatte! » C’est à peu près ce que BangBangBlog pensait après l’écoute du premier disque des Guenilles, Aucun Album, qui sera lancé bientôt, bientôt. La face fendue sur le sens du long par cet enregistrement qui va défriser Buzz Osborne, on est allé jaser avec les deux guitaristes « slash» chanteurs David et François.

Il l’a, Girard!

Le local des Guenilles est à Montréal, mais le Lac-Saint-Jean demeure au coeur du band. Cherche pas la dentelle, on parle ici d’un groupe de «rock du Lac» comme on les aime: irrévérencieux, les amplis à 11. Alors quand vient le temps d’aborder ce fameux mur de son, d’la marde les gants blancs!

L’album sonne en tabarnac, comment ça? David révèle la clé: «On a enregistré au St-Phonic avec Pierre Girard, c’est entièrement de sa faute!» Ah, tout s’explique quand on sait que cette bête de la console a collaboré avec les meilleurs en province (dont Beast, Malajube, Mara Tremblay, etc.) Il a su préciser ce qui a fait la renommée des Guenilles, le son dégoulinant de suif, sans en diminuer l’impact. « Pourtant, il ne nous avait jamais vus en concert avant d’enregistrer… Il avait juste entendu un démo pis  y a tout setté avec Simon, notre bassiste. On est arrivé, tout était prêt. Y a fait une couple de tests de son… pis “Play/record”!»

Fuck CISM!?

Gros rock sale, grosses paroles malpropres. Ça va ensemble chez les Guenilles «Les métaphores, c’pour les tapettes!» comme ils le chantent sur «Courbettes». Je m’attendais à rien de moins avec des titres de chansons comme «Chier sur l’Extasy» ou «Fuck CISM»…Bon, j’entends déjà les chercheux de scandales demander des explications sur ce dernier titre.

La pièce est instrumentale, mais David m’éclaire «La scène locale suce, fuck CISM!». Mes sourcils steppent de 2 pouces. « Ah c’est juste pour être baveux. Ça veut rien dire…» On commence à saisir à qui on a affaire donc, le nom du disque, Aucun Album, c’est pour faire jaser aussi? « C’est un inside parce qu’on est beaucoup sur la négation et le sarcasme…»

Bien dit parce qu’il y a bel et bien un album – et un solide – mais il passe vite; 11 chansons, 26 minutes. François ne le trouve pas si court que ça: «Nous autres on trouve ça long! C’est parfait pour un album de rock, pas le temps de t’écoeurer!». David poursuit: « On a tapé l’album en 4 jours. T’as pas de marge d’erreur en studio. C’est plus le fun de couper le plus possible pis d’avoir juste ce que tu veux.»

Pis il y a aussi une question d’argent: Les Guenilles ont tout investi dans cet enregistrement et se retrouvent sans argent pour dupliquer le disque! Ils feront d’ailleurs un show le 10 juin à L’Esco pour financer la production du CD. Aucun bon investissement.

myspace.com/lesguenilles

Pas encore de commentaire.