BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Mission Coup de Coeur Francophone 2008 - Le Kid

Mission Coup de Coeur Francophone 2008 – Le Kid

Marilou Bérubé-Picard
6 novembre 2008

Chers amateurs de rock. J’aimerais vous entretenir de l’existence d’un jeune groupe montréalais qui pourrait fort bien vous donner envie de dépoussiérer vos vinyles et de faire un voyage dans le temps en vieille Chevy. Il a 21 ans, il chante du nez et lorsque je le rencontre il porte un col roulé. Ce jeune fou s’appelle Cédric et il est le leader de la formation le Kid, dite Le Kid et les Marinellis. N’ajustez pas votre jukebox, le rock sixties psychédélique du groupe formé également d’Étienne le Chinois, d’Oli, de Yan et du grand Luc Brien, est bel et bien de notre époque.

Formé en 2007, le groupe fait ses débuts sur scène au Café Campus lors de la célébration des 8 ans de l’Escogriffe, lieu de ralliement de la scène rock’n’roll. Tous les membres sont des amis qui se tiennent à cet endroit et qui ont eu envie de faire de la musique ensemble. Lorsque je lui demande quel effet ça fait de partager la scène avec Luc Brien, chanteur des Breastfeeders, groupe qui n’a plus besoin de présentations, Cédric m’assure que loin de l’intimider, la présence du rockeur expert de la scène et des performances enflammées le stimule énormément. Pour avoir constaté le résultat, je ne peux que confirmer ces dires. Les deux musiciens ont une complicité indéniable et mettent le feu aux planches sans jamais se nuire.

Le Kid n’a rien des nombreux bands qui font leur apparition dans le paysage rock et qui, disons-le, ont des sonorités semblables, voire interchangeables. La formation se distingue par un son étudié, très caractéristique des sixties et franchement solide. Solide, sérieux, assumé et déterminé, pas du tout un projet parallèle. Cédric m’explique qu’il veut pousser sa bande le plus loin possible. Il dit vouloir apprendre des grands pour faire comme eux, plus vite ! Étant le principal auteur et compositeur du groupe, il tient à ce que chaque chanson soit bien montée avant d’être jouée en spectacle. Pour lui, une pratique n’est pas (seulement) une occasion de trinquer entre musiciens… D’ailleurs, lorsque viendra le temps d’entrer en studio pour enregistrer leur premier opus, Le Kid et les Marinellis ne se contenteront pas d’un démo ou d’un maxi de cinq tounes. Un album complet paraîtra au printemps si tout se passe bien.

En attendant, le Kid se produira le 7 novembre à L’Esco avec Bloodshot Bill dans le cadre de Coup de Cœur Francophone. Ce sera un peu comme de jouer à la maison, dit Cédric, même si le spectacle est organisé par Coup de Cœur, la vitrine offerte n’est pas la plus efficace. Malgré cela, ce sera un rendez-vous pour le public autant francophone qu’anglophone, car semble-t-il que la réponse est positive des deux côtés. Rocker en français tout en faisant danser le public anglophone, voilà le défi que le Kid et les Marinellis relèvent haut la main. On passe bien sur par Myspace pour entendre et voir au www.myspace.com/lekidmtl (Marilou Bérubé-Picard)

2 commentaires
  • marie eve
    6 novembre 2008

    Il faut porter attention aux Walnut kids, projet de Yan guitariste du Kid.

    Ben meilleur et moins show off !!!

  • Crotte de bouc
    7 novembre 2008

    Les Walnut Kids sont excellents effectivement. Cependant, ils ne sont pas aussi solide et leurs compositions excellentes manquent par contre d’originalité. Aussi, ils chantent en anglais, contrairement au Kid et ses Marinellis.