BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Harvee : Malgré les tempêtes...

Harvee : Malgré les tempêtes…

Julie Ledoux
27 janvier 2011

Enfin remis de ses émotions qui ont suivi la parution de Sink or Swim, Harvee lance maintenant son second album, Furie, un heureux mélange de rock franco et anglo. Retour aux sources…

Les quatre membres de Harvee, tous originaires de Valleyfield, arrivent en force en ce début 2011 avec un album plus épuré, plus près du rock auquel ils se sont adonnés à leurs débuts. Exit les orchestrations spectaculaires et désescalades des harmonies vocales imposantes, selon Mathieu Dubé (basse, voix) : « Les harmonies vocales sont plus dosées. On a déjà eu des ambitions mégalomanes de Beach Boys! Puis on s’est calmés! » L’apport de réalisateurs d’expérience y fut pour beaucoup. Howard Bilerman (Arcade Fire, The Dears, etc.) et Murray Lightburn (The Dears, bien sûr!) ont su apporter, chacun à leur manière, leur grain de sel au renouveau de Harvee. « On se rapproche davantage de nos racines, on y va de plus en plus directement. », affirme Marc-André Gagnon (guitare, voix). Et Philippe Guérin (voix et guitare) de renchérir : « Il y avait beaucoup plus de jams et de longueurs musicales, avant d’entrer en studio. Nos réalisateurs nous ont dit « Ça, tu l’as fait quinze fois, on l’a entendu. ». Murray disait souvent « It’s cooked! » En même temps, ça t’amène plus loin. » « On voulait aussi avoir quelqu’un [Murray Lightburn] qui avait un bon input au niveau des guitares et qui en jouait bien. », poursuit Mathieu.

Si l’enregistrement de Furie est terminé depuis près d’un an, il aura fallu attendre quelque temps avant la sortie officielle du disque, faute de moyens, selon Philippe : «Après la sortie du premier album, il y a eu beaucoup de modifications au sein même du groupe. Pendant un an, on a joué avec deux drummers différents et ça n’a pas fonctionné, donc on fait du surplace. La deuxième année, on a recommencé avec le premier drummer qui était là au départ, on a commencé à réécrire, puis on a enregistré pendant presque un an aussi. T’sais quand t’as pas beaucoup d’argent pour le faire, tu fais ça au rythme que tu peux. Ça nous a permis aussi de prendre du recul, de nous reposer, de savoir ce qu’on voulait faire et de revenir à quatre [avec Nicolas Bérubé aux percussions et voix], parce qu’on était rendu à 6 ou 7… » « Même neuf, à un moment donné! », selon Mathieu.

Ce renouveau a aussi mené à l’écriture de chansons en français, d’où leur récente nomination à la 15e édition des Francouvertes : « Ce qui est fascinant dans tout ça, c’est que le coup de départ, c’est Murray qui l’a lancé! », affirme Mathieu, encore surpris. « Il ne comprenait pas qu’un band qui avait certaines difficultés à s’exprimer rapidement en anglais avec lui n’ait pas spontanément chanté en français. » Prêts à s’embarquer dans la chanson francophone, Harvee a maintenant deux paroliers à son actif en Philippe et Mathieu et la composition va bon train puisque les gars parlent déjà de faire un album entièrement en français : « Il va être prêt dans six mois et il va sortir dans quatre ans! », conclut Mathieu en rigolant.

Lancement montréalais et mise en marché de l’album Furie @ Divan Orange le 1er février. Aussi en concert le 21 mars au Lion d’Or, en compagnie des Handclaps et des Incendiaires, dans le cadre des Francouvertes.
harvee.com
Pas encore de commentaire. Laisser un commentaire

iweb