BangBang : bangbangblog.com

L'abominable homme des cons

Voter? Je ne sais pas pour qui... Mais je sais pourquoi.

Voter? Je ne sais pas pour qui… Mais je sais pourquoi.

Simon Jodoin
17 avril 2011

Le 2 mai prochain, pour la première fois de ma vie, je vais voter avec une certaine conviction. Pour qui? Je ne vous le dirai pas. Ce que je vous dis cependant, c’est que je vais voter contre les conservateurs.

Non, ce n’est pas un vote stratégique. C’est un acte de conviction, sans doute le vote le plus conscient que j’aurai fait dans ma vie jusqu’à aujourd’hui. Je m’accommodais naguère de faire une croix dans toutes les cases… Voter pour tout le monde que j’appelais ça, sans trop de conséquence puisque j’ai toujours été convaincu que les offres politiques étaient à peu près équivalentes… Et non sans un certain plaisir de sentir qu’au suffrage universel mon parti remportait plus de votes que les vôtres…

Mais cette fois, non, toutes les offres politiques ne sont pas équivalentes. Cette fois, la menace du pire se lève à l’horizon. Celle d’un gouvernement Harper. Et c’est contre ça que je vais voter. À deux mains.

Mais voter Harper, c’est voter pour plus de liberté et moins d’état dites-vous? Fort bien… Alors expliquez-moi… Je vous écoute. Comment se fait-il que ce parti intervienne dans la libre circulation des idées, contrôle la présence des journalistes lors des assemblées, s’insère dans la vie privée des citoyens, allant jusqu’à fouiller leurs albums photo Facebook ou enquêter sur leur présence dans des comités écologiques ou environnementaux, remette en question des libertés individuelles fondamentales sur la base de principes idéologiques dictés par Noé ou Saint-Paul ou fouillez-moi quel évangéliste. Expliquez-moi, j’ai sans doute mal compris… Comment se fait-il que cet état supposé bénéficier d’un régime minceur, réputé moins interventionniste, se trouve défendu par des politiciens qui semblent justement prêts à intervenir dans toutes les sphères de la vie privée?

Soyons sérieux un instant. Steven Harper et ses conservateurs sont idéologiquement ce qu’il y a de plus près du Droit Divin sur l’échiquier politique actuel…

En 2005, Harper s’adressait à un groupe de manifestants contre le mariage homosexuel… C’est pourtant un beau cas de liberté individuelle ça, vous en conviendrez, le droit de se marier comme tout le monde nonobstant son orientation sexuelle. L’état, en effet, n’a rien à voir dans la vie de couple des citoyens. Harper, donc s’adressait à cette foule d’opposants. Vous savez, ce genre de groupe motivé qui brandit des pancartes sur lesquelles on peut lire « God made Adam and Eve, not Adam and Steve »… Un défenseur des libertés individuelles se serait opposé à de telles déclarations… Mais pas Harper… Au contraire, il a plutôt déclaré à ces guignols qu’ils étaient porteurs des « vrais valeurs canadiennes »… Rien de moins.

Excusez-moi monsieur… J’aimerais savoir ce que signifie « vraies valeurs canadiennes » si ce n’est pas trop vous demander. Quel livre biblique dois-je relire pour mieux vous comprendre? Le cantique des cantiques ou le livre de Job?

Les défenseurs de la droite à la petite semaine, à la sauce Éric Duhaime et autres crieurs du nom de la liberté partout, fermeront les yeux sur cet état de Droit Divin, contrôleur, presque policier… Ils sont même assez heureux de leur aveuglement volontaire puisque ceux qui en subissent les conséquences sont le plus souvent des gauchistes poilus habitant le plateau… On peut bien endurer ces quelques écarts de conduite… Au moins, pensent-ils, Harper n’ira pas fouiller dans les poches des citoyens en région…

…Mais c’est pour mieux fouiller dans leurs culottes et leurs albums photo.

La « droite fiscale » qu’ils appellent ça… Sans doute un nouveau nom pour la « droite décomplexée »… Allez, je vous propose une nouvelle appellation: « la droite fiscalement décomplexée »… Pas mal non? Ne me remerciez pas.

Vers la liberté dites-vous? C’est à peine croyable. Que des défenseurs de la liberté s’en remettent à l’idéologie conservatrice, c’est au mieux de l’idiotie, au pire de la perversion. Je leur souhaite ce qu’il y a de mieux…

+++

Le 2 mai prochain je vais voter contre les conservateurs, mais surtout pour les libertés individuelles, pour la libre circulation des idées et des individus, pour le droit de disposer de mon cul et de mon âme comme je l’entends, pour la liberté de presse et d’association, pour la liberté d’expression…

Pour qui je vais voter?

Je ne sais pas.

Mais je sais pourquoi…

9 commentaires
  • François
    17 avril 2011

    Bien dit !

    Merci !

  • clint
    18 avril 2011

    Salut Simon!

    Je suis sur le cul. Vraiment! Tu vas voter! Au fédéral, en plus!

    Juste pour apprendre cela, je crois que ça valait la peine que je descende de ma montagne, que je sorte de la forêt…

    Clint

  • clint
    18 avril 2011

    Sans blague, Simon J, tu es mon idole.

    Et pourtant, ou parce que, je te méprise.

    Ton putain d’album, Folk Off, c’est de l’or en barre… Le meilleur album québecois de tous les temps, rien de moins, soit dit en passant…

    Pas une phrase, pas une note de trop… C’était bon en 2003, c’est bon en 2011…

    Et pourtant, et pourtant… On retrouve rien de ton oeuvre dans tes chroniques. Loin s’en faut…

    Moi qui me cherchais des alliés, je suis devenu fou à lier…

    Moi qui me cherchais des alliés, je suis devenu fou à lier.

    Et le temps passe, fidèle à la fenêtre.

    Tu vas voter. contre les conservateurs… J’me demande qui est le plus cynique entre moi et toi…

  • Nabil Codsi
    18 avril 2011

    Si les conservateurs sont reconduits au pouvoir, le Québec n’aura plus qu’une porte de sortie!
    À bon entendeur, salut!

  • Bruno
    19 avril 2011

    Harper va être élu avec 40%

    Donc, la droite va avoir 40%, la gauche 60%, et c’est la droite qui va diriger…

    Ciboire…

  • jean-claude bourbonnais
    19 avril 2011

    Moi je sais pour qui je vais aller voter et pourquoi.
    Duceppe et la gouvernante en chef du PQ…out of my list.
    Layton? Il me fait rire…une fois avec son ruine babine…un peu moins avec sa pinte de rousse…pas pantoute quand il se met à parler.
    Ignatieff? Un autre Trudeau, version post-moderne…a total stranger!
    Harper? J’en aurais envie…moi un indépendantiste dur!!! Il me fait pas peur, c’est lui, à l’Ouest, le vrai Canada à venir…Aussi bien l’avoir à l’oeil immédiatement…EN PLEINE FACE!!!
    Bon finalement,je vote ni pour un parti, ni pour la gauche, ni pour la droite,ni pour ou contre un pays, ni pour le pouvoir.
    Et j’annule pas. J’en ai pas envie. C’est pas dans l’air anyway. Je vote pour l’homme dans mon comté ou la femme si j’habitais ailleurs, peu importe la parti, qui est le plus visible, le plus approchable,le plus présent, hors des élections, et qui habite mon quartier depuis longtemps…no bullshit!
    Dans Outremont, je vote Cauchon, un libéral!!! Je sais. C’est la déchéance, je trahis « LA » cause, je m’en viens dément, c’est le début da la fin,etc…
    Non monsieur, c’est mon vote , d’homme à homme, peu importe le résultat. Un homme, un vote. La démocratie, quoi!

  • clint
    30 avril 2011

    Ce que je suis vs ce que j’aspire à être.

    Le gros bon sens me dicte de voter Harper. Je me reconnais beaucoup dans ce gars là. En fait, je ne me suis jamais reconnu autant dans un politicien.

    Probablement pour ça qu’il m’écoeure autant…

  • clint
    1 mai 2011

    Liberté… Mon cul!
    Égalité… Mon cul!
    Fraternité… Mon cul!
    (Bis)

    Par une douce ironie du sort, je découvre à l’instant cette perle de Philippe Catherine.

    Je ne sais pas, Simon, ça ne t’es jamais passé par la tête que ta définition personnelle de la liberté pouvait être celle-là même de la prison chez ton voisin ?

    Sinon, pourquoi ton discours récent évacue complètement la fraternité et l’égalité au constant profit de la liberté ?

    Toi, CHOI ou Harper, même combat ? De la liberté comme de la confiture sur ses toasts ?

    Au choix du consommateur payeur ?

  • Simon Jodoin
    1 mai 2011

    Cher Clint,

    J’ai beau essayer d’ancrer tes envolées discursives dans une quelconque réalité me concernant, mais vraiment, je n’y comprends rien.

    Au plaisir.

    S.

CHRONIQUES

Le petit tavernier
Sunny Duval
Le Bureau
Mon chat s'appelle Paul Sarrasin
Patrick Dion
Tirer une conclusion puis sa révérence
Tout le monde est ego
Guillaume Déziel
Psy & Gangnam Style : l’attitude Creative Commons ?
Mon chat s'appelle Paul Sarrasin
Patrick Dion
Le creux des vagues, une chronique psychiatrique