BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

The BCASA : nunchakus, coups de pieds et punk

The BCASA : nunchakus, coups de pieds et punk

Philippe McGinnis
13 mai 2013

The BCASA fait du punk survitaminé, trippe sur les Teenage Mutant Ninja Turtles et Mortal Kombat, et se prépare à lancer un troisième album en juin prochain qui aura pour titre Fuck You Shredder. Bref, trois gars qui n’ont pas l’air de s’ennuyer au bureau.

Le nom est un acronyme pour The Bill Cosby Anarchist Society of America, mais comme cette société est secrète, on va s’arranger pour qu’elle le reste, étant donné le peu d’information qui circule à son sujet. Par contre, ce que l’on sait, c’est que Nick Raz est à la guitare et au chant, Wes Whatever à la basse et au chant, et Tarzan (!) à la batterie, et ils ont eu le désir de commencer à jouer à de la musique ensemble après avoir assisté à de nombreux spectacles dans la défunte petite salle de l’X.

Les gars font du punk rock intense; ça se ressent pendant leurs spectacles et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont un bon sens de l’humour. À juste titre, pour leur prochain album, ils ont décidé de se payer un concept où ils poussent l’audace de parler des Teenage Mutant Ninja Turles pendant 15 chansons et de dire 85 fois la phrase Fuck You Shredder (le méchant dans TMNT) sur un album de 40 minutes !

Bien sûr, la formation ne se prend pas au sérieux et fait de la musique pour avoir du fun, mais Nick Raz en rajoute une couche: «On a toujours fait des chansons avec des thèmes comme  les jeux vidéos des années 90 et les cartoons qu’on écoutait quand on était enfants, et le thème des tortues ninja en était un parmi tant d’autres, sauf que ce concept a pris des proportions plus grandes qu’on pensait, puis on s’est dit, OK on va voir jusqu’où on peut se rendre avec ça et ça a donné un album complet, c’est comme une grosse joke qui est allée trop loin !»

Si on est dans la stupidité, aussi bien la faire, comme dirait Frank Zappa. En plus, cet album aura aussi des MCs qui viendront y ajouter des passages hip hop, grâce aux contributions des montréalais Murderface et Art-Cons. S’il peut sembler bizarre d’inclure du hip hop dans du punk, les membres s’en défendent, étant aussi fans de old school à la Wu Tang Clan et Beastie Boys. En attendant sa sortie, vous pouvez vous contenter de leurs deux précédents albums, où le sentiment de se faire donner des coups de pieds dans la face par des karatékas qui ont bu trop de café s’applique bien.

Les rôles inversés

The BCASA se produira dans le cadre du Pouzza Fest et les ayant déjà vus en show, c’est sûr que l’énergie va être au rendez-vous, c’est la première fois qu’ils participeront à ce festival et les gars sont terriblement énervés à l’idée d’en faire partie. Comme ils ont déjà fait des spectacles avec The Sainte Catherines, Hugo Mudie était donc aux premières loges pour les voir à l’oeuvre, et a donc pu être bien placé pour envoyer une invitation au groupe.

Souvenir précieux

Jouer en première partie de The Offspring au Métropolis reste l’une des bonnes expériences vécues par The BCASA. Les gars n’avaient pas joué ensemble depuis des mois mais l’adrénaline ressentie à l’idée de jouer comme ça, à la dernière minute, avec un groupe qu’ils aiment bien, a été plus forte qu’eux. Et la cerise sur le sundae ? «Sur scène je voyais dans la foule le batteur de Offspring, raconte Nick. Au bout de 10 minutes, il était parti. Je me suis dit qu’il ne devait pas trouver ça bon. Mais je le vois revenir avec les autres membres du band, et soudainement, ils étaient en train d’headbanger sur notre musique. J’étais content !» On le serait à moins.

The BCASA sera en spectacle le 17 mai, aux Foufs dans le cadre du Pouzza Fest. Arrivez tôt, car ils monteront sur scène à 18h45.

www.thebcasa.com

Pas encore de commentaire.