BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Sonic Avenues : Bouge de là!

Sonic Avenues : Bouge de là!

Marc-André Savard
13 janvier 2012

Difficile de trouver plus effrené que Sonic Avenues et son power pop hyperactif. À chaque pièce, c’est comme si le groupe bottait l’arrière-train des patates de divan de ce monde pour qu’elles se secouent les puces. C’est d’ailleurs l’essentiel du message de Television Youth, le second album du quatuor qui sera lancé prochainement.

Lève-toi et marche

« Plein de gens gaspillent leur potentiel intellectuel ou créatif en passant leur temps devant la télé ou sur leurs iPhones et sont frustrés parce que les choses n’avancent pas », lance Maxime Desharnais, chanteur et guitariste, lorsqu’on lui demande d’expliquer le titre du nouvel album.

De leur côté, les gars de Sonic Avenues préfèrent sortir des disques plutôt que de s’encastrer dans un divan. Deux ans après avoir enregistré un premier album éponyme au studio de Clément Goulet (Creature, The Dears) à Sorel, Sonic Avenues y est retourné ce printemps pour endisquer Television Youth.

Céline et Jonas

Sur ce second gravé, le groupe tenait à conserver un son lo-fi, ce qui n’a pas plu à Goulet, lui qui prèfère la production plus léchée. « On voulait un son lo-fi, mais de qualité si je peux dire, presque mid-fi en fait, avec plus de viande et de basses fréquences que sur le premier album. Clément nous a dit: Les gars, j’aime ce que vous faîtes, mais je suis pas d’accord avec la façon dont vous le faîtes, rigole Maxime, il trouvait ça drôle!» Goulet a donc pris la divergence artistique avec un grain de sel et a laissé le plein contrôle de son studio à Sonic Avenues. « C’est cool parce qu’il nous fait confiance. Il nous a laissé notre autonomie dans son studio full equipped et on a pu s’amuser avec son matériel. »

Pour un groupe au penchant garage, n’était-ce pas tentant d’enregistrer dans la plus pure tradition du style et opter pour un magnétophone trouvé dans les poubelles plutôt qu’un studio haut de gamme? «C’est plus facile de salir un son que de prendre un son sale et essayer de le mettre propre, précise Maxime, si tu enregistres lo-fi à la base, t’es pogné avec…  Là, on était dans le même studio où a enregistré Jonas. On aurait pu sonner clean à la Céline Dion si on avait voulu…» Par chance, ce n’est pas le cas et les guitares saturées ne laissent aucune place à la p’tite flûte de pan!


Respecter l’étiquette

Sonic Avenues s’apprête à lancer Television Youth sur 3 étiquettes différentes (Sabotage et Taken By Surprise en Europe, Dirtnap partout ailleurs et Hosehead pour la version cassette).  Comme si ce n’était pas assez, une étiquette du Japon vient de relancer le premier album (qui en est déjà rendu à la troisième réédition). « On trouve ça vraiment malade qu’un label du Japon s’intéresse à nous, s’enthousiasme Maxime, mais on est pas si surpris. Le tiers de tous nos albums est parti là-bas!»

Même si Sonic Avenues a déjà plusieurs étiquettes de disque sous le blouson, y en a-t-il une avec qui le groupe rêve de collaborer? «C’était Dirtnap et on est dessus! Avant même notre premier album, on disait à quel point on aimerait sortir un album sur ce label-là parce qu’on aimait tous les groupes dessus!»

Le groupe a réalisé un rêve mais ne compte pas s’avachir sur ses lauriers pour autant. « Je pense qu’un groupe qui se sent accompli, c’est comme s’il était à la fin de son parcours, explique Maxime, et on n’en est pas encore là… J’ai déjà commencé à penser au troisième album. Faut pas arrêter!»

Televison Youth, le deuxième album de Sonic Avenues, sera disponible à compter du 31 janvier 2012. Son lancement qui devait avoir lieu en février a été reporté à une date à confirmer en mars.

www.sonicavenues.com

sonicavenues.blogspot.com

Pas encore de commentaire.