BangBang : bangbangblog.com

L'histoire du rock racontée aux enfants

Les Rita Mitsouko

Kristof G
14 juillet 2008

Il était une fois un duo français, fondé en 1980, que tout le monde aimait et connaissait. Il se nommait Les Rita Mitsouko. Ç’a commencé quand Catherine Ringer et Fred Chichin sont tombés amoureux en 1979 pour se terminer tristement presque 30 ans plus tard par le décès de Chichin, terrassé par un cancer à la fin 2007. Résumons leur unique et tragique histoire d’amour et de musique.

Souvent costumé d’hilarante façon (ah, ce fluo!), le duo (lui à la guitare, elle à l’orgue et à la voix) s’était fait initialement les dents sur des reprises de David Bowie et du Velvet Underground avant de former un éphémère groupe de rock à géométrie variable appelé Spratz. Comme Gainsbourg (avec qui il entretenait une relation haine/amour), le couple mêlait déjà toutes sortes de styles à sa chanson française tels que le jazz, le rock, la musique sud-américaine, la musique égyptienne, indienne, name it. D’ailleurs, il s’est nommé avec ce même esprit, en juxtaposant des prénoms sud-américain et japonais. Étrangement, la mort a plané très tôt sur ce singulier duo. Alors qu’il faisait ses premiers concerts accompagnés d’une danseuse, cette dernière était emportée peu après par un cancer. D’ailleurs, la chanson Marcia Baila, son premier succès (paru sur son album éponyme), était un hommage à la disparue. Le déjanté et sexy vidéo en carton de la chanson a fait aussitôt sensation.

L’année suivante, peu après son second séjour au Japon, il enchaînait avec The No Comprendo, produit par Tony Visconti (T-Rex, David Bowie) et enregistrait sous l’œil de la caméra de Jean-Luc Godard (qui en a tiré le film Soigne ta droite). L’album incluait des incontournable comme Les histoires d’A., Nuit d’ivresse et la bombe Andy (qui s’est classé en 11e position du Billboard; voir aussi le désopilant clip), qui ont contribué à immortaliser à jamais Ringer (ses courbes et sa douce folie) et Chichin (sa fine moustache et sa marrante nonchalance). Et c’était parti pour nos deux lascars qui, après la sortie de leur troisième album, s’en sont allés filmer des clips un peu partout, à Bombay comme à Moscou. Chichin (sous le pseudo Fat Freddy) a décidé ensuite de remixer plusieurs des pièces du duo (tout comme Visconti) afin de compiler un album complet, pour subséquemment s’installer à La Cigale (sa salle favorite) pour près de deux mois de concerts.

Si Ringer et Chichin ont refusé des collaborations avec Boy George et Michael «INXS» Hutchence dans les années 80, on a eu droit avec des trips à trois avec l’icône rock Iggy Pop (sur Système D, qui incluait Y’a d’la haine), avec le rappeur Doc Gynéco (sur Acoustiques, leur premier album en concert) et plus récemment avec Serj Tankian de System Of A Down (sur la version anglaise de Variety, leur ultime album). Moins de quatre mois après le départ précipité de son homme, Catherine Ringer repartait terminer la tournée qu’ils avaient ensemble commencée. Une vraie belle preuve d’amour que de décider de faire vivre sa musique on tour. On ira lui payer nos respects fin juillet.
(Kristof G.)

www.ritamitsouko.com

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko and more:
27 juillet – Métropolis, FrancoFolies (Montréal)

Les Rita Mitsouko – Discographie
Rita Mitsouko [1984]
The No Comprendo [1985]
Marc & Robert [1988]
Re [1990]
Système D [1993]
Acoustiques* [1996]
Cool Frénésie [2000]
Le Bestov** [2001]
La Femme Trombone [2002]
En Concert avec l’Orchestre Lamoureux* [2004]
Variety/Variéty [2007]
The Eye – More Variety EP [2007]

*Live
**Compilation

Pas encore de commentaire.
ARCHIVES