BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Le Presque-Top-30 2012 de Bang Bang

Le Presque-Top-30 2012 de Bang Bang

Julie Ledoux
19 décembre 2012

Bang Bang s’est mobilisé pour offrir un échantillon du meilleur de la scène locale, tous genres confondus. Quand tu mélanges des punks avec des pouèles, des filles à bottes de cowboy et d’autres aux platines, ça donne ceci. Top 3 X 12 des albums, EPs, chansons et autres moments musicaux favoris des collaborateurs de Bang Bang, en 2012.

Oh, et puis, on vous l’a fait en ordre alphabétique, sans positions précises. On prend notre liberté créative à coeur, chez Bang Bang. On est drôle de même.

Avec pas d’casque – Astronomie (Grosse Boîte)
L’album qu’on peut sans doute nommer «1ère position du Top 2012 de Bang Bang» avec cinq mentions sur un potentiel de douze, aux sélections de Stéphanie Chicoine, Kristof G., Anne Laguë, Julie Ledoux et Marie Mello.

Wow. Quel album de qualité pour la bande de Stéphane Lafleur qui, en plus de me jeter par terre avec leur oeuvre musicale, me fait sourire à pleine dents avec leur vidéoclip rempli de chats. Je ronronne de bonheur en écoutant leurs chansons. (SC)

Tellement. Le groupe de folk aérien country-fié de Lafleur et Vaudreuil n’a vraiment pas volé ses multiples éloges et accolades. Du bonbon pour les oreilles pouvant ensoleiller n’importe quel matin gris de l’année. (KG)

Mon idée de la douceur, c’est maintenant plus qu’une poêle à frire et une livre de beurre. C’est aussi l’image de deux colleys bien toilettés qui gambadent côte à côte en s’enfuyant de la maison. (AL)

Un album intemporel qui déploie une profondeur enveloppante d’un quotidien dans lequel tous se reconnaissent. Un disque dont la magie lumineuse en mots et en musique ne cesse de se révéler, d’une écoute à l’autre. (JL)

Amantani – «Comme un chien» (Indépendant)
Une mention – Top 3 de Stéphanie Chicoine

Je suis tombée en amour par-dessus la tête avec cette pièce qui me fait penser à une version garage de Karkwa et de certaines pièces de Radiohead sur « Hail to the Thief ». Je peux écouter cette chanson en boucle sans aucunement me lasser. Leur EP laisse présager un bel avenir pour les gars de Québec. (SC)

Fanny Bloom – Apprentie Guerrière (Grosse Boîte)
Une mention – Top 3 d’Anne Laguë

Surprenant à la première écoute, l’album mature-pop de Fanny Bloom a provoqué rapidement une légère dépendance chez moi. Niveau apprenti : réussi. Elle peut maintenant attaquer le niveau 2 de guerrière musicienne solo!

Canailles – Manger du bois (Grosse Boîte)
Deux mentions – Top 3 de Stéphanie Chicoine et de Marc-André Savard

Ce groupe transpire l’authenticité et le plaisir de créer de la bonne musique, il est donc normal que cet album se retrouve dans mes tops de l’année. Manger du bois s’avère une galette de chansons délectables, qu’elles soient archi festives ou un brin déprimantes. Et les avez-vous vus en spectacle? Festif, démentiel et magique. Chapeau. (SC)

Cette bande mal léchée tend à briser la croûte quétaine qui recouvre notre musique traditionnelle en passant par la p’tite porte d’en arrière, la musique cajun. Toujours plus de swompe, toujours plus de carreauté! (MAS)

Catuvolcus – Gergovia (Deathbound Records)
Une mention – Top 3 de Yanick Klimbo Tremblay

Du métal aux embouts aussi noirs que l’as de pique, Catuvolcus propose du matériel vif avec des thèmes qui s’inspirent des guerres gauloises. A écouter après avoir regardé des Astérix à Ciné Cadeau dans les temps des fêtes en s’abreuvant de doux nectar houblonné !

Chahut d’Ruelle – Heille Jacques! (Coup d’griffe)
Une mention – Top 3 de Philippe McGinnis

Le festival du folk sale à Sainte-Rose-du-Nord au Saguenay a été mis sur pied en partie grâce au leader de ce groupe, et pas besoin de chercher plus loin: banjo, voix rauque et accordéon. À écouter avec une bière à la main pour de meilleurs résultats.

Louis-Jean Cormier – Le treizième étage (Simone Records)
Une mention au top 3 d’Émilie Langlois-Pratte

Cryptopsy – Cryptopsy (Indépendant)
Une mention – Top 3 de Yanick Klimbo Tremblay

Un retour fortement réussi pour le groupe qui a délaissé la parcelle expérimentale de l’album précédent. C’est solide et adroit. La mouture 2012 du groupe est promise à un avenir meurtrier.

Dead Obies – Collation no 1 (Indépendant)
Deux mentions – Top 3 de Marie Mello et Maxime Robin

La Descente du coude – L’Idéal en civière (Grosse Boîte)
Une mention – Top 3 d’Anne Laguë

Love, ukulele punk, intelligence et sincérité. Une belle énergie d’un bout à l’autre.

DSTR – Reconstructed Memories (Neferiu Records)
Une mention – Top 3 de Maxime Robin

Ex Deo – Caligvla (Napalm Records)
Une mention – Top 3 de Yanick Klimbo Tremblay

Avec ce disque aux arrangements faramineux, Ex Deo s’approprie habilement le terme «épique» car c’est ce que l’on retrouve sur ce disque de métal épique, accrocheur et symphonique tout en restant métal jusqu’au plus profond des abîmes!

FOXTROTT – Shields (Indépendant)
Une mention – Top 3 de Julie Ledoux

Une pop-électro un bien heavy avec des basses lourdes, des accents à la PJ Harvey et une puissante décuplée par la maîtrise de ses instruments; voilà ce que propose Marie-Hélène Delorme, alias MHMHMH et maintenant, FOXTROTT. Trois pièces qui frappent et qui promettent une belle suite.

Get The Shot – Perdition (Attila)
Deux mentions – Émilie Plamondon et Marc-André Savard

Un album hardcore percutant avec des paroles très réfléchies et engagées. (EP)

Le meilleur album hardcore québécois de la dernière décennie. Très fâché, tout autant allumé. À écouter gratuitement sur la page Bandcamp du groupe. (MAS)

The Great Sabatini – Matterhorn (No List Records)
Une mention – Top 3 de Kristof G.

Le secret le mieux gardé du métal québécois. leur post-prog matiné de math-rock est puissant sans bon sens.

Grimskunk – Set Fire! (Indica)
Une mention – Top 3 de Philippe McGinnis

Les vétérans de la scène locale reviennent avec un autre solide album depuis la parution de Fires Under The Road qui remontait déjà à 2006. C’est beau de voir un band qui rock comme à leurs débuts même après toutes ces années.

Gros Mené – Agnus Dei (Grosse Boîte)
Une mention – Top 3 d’Étienne Dubuc

Juste le fait que personne s’attendait à cette sortie la aurait été suffisant pour le mettre dans le top. Moins d’expériences, plus de mélodie, toujours du gros rock sale comme on aime.

Keith Kouna – Du plaisir et des bombes (L-A be)
Une mention – Top 3 d’Étienne Dubuc

Des textes écrits avec une main de maître, des musiques accrocheuses à souhait.

The Matchup – Turbo Power Excellent (Indépendant)
Une mention – Top 3 d’Émilie Plamondon

Un sympathique duo acoustique complètement loufoque. Les mélodies très accrocheuses et les harmonies vocales très réussies.

Mc Phylis et Maxime Robin – Justice de pauvre (Indépendant)
Une mention – Top 3 de… Maxime Robin

Ben quoi?

Michèle O – Assise dans ma tête (Disques Passeport)
Une mention – Top 3 d’Émilie Langlois-Pratte

oRCondor – Motoriste/Machine (Indépendant)
Une mention – Top 3 d’Étienne Dubuc

Assurément le groupe avec le plus de potentiel au Québec en ce moment.

Plaster – Let It All Out (Vega Musique)
Une mention – Top 3 de Philippe McGinnis

Une autre groupe qui revient de loin, avec la sortie d’un deuxième album cette fois-ci mélangeant assez bien l’électro avec un son plus rock. Une panoplie de collaborations vocales vient compléter ce disque de party.

PL Mafia – Lendemain de veille (Big Wheel Records)
Une mention – Top 3 d’Émilie Plamondon

Un bon son ska-punk festif.

Les Revenants – Bêtes Lumineuses (C4)
Une mention – Top 3 de Julie Ledoux

Bêtes Lumineuses, c’est une beauté imaginaire. On la voit émaner des guitares lorsque le groupe se produit sur scène; on la voit apparaître au tournant d’une route bordée d’arbres majestueux ou se défiler sur un chemin de terre défiant la plaine. Bêtes Lumineuses, c’est un éclair dans la meute, c’est la justesse du rock’n’roll qui flirte avec le country.

Sonic Avenues – Television Youth (Dirtnap Records)
Une mention – Top 3 de Marc-André Savard

Du power pop qui regorge de vers d’oreille sur un high de Red Bull. 3 accords plaqués sur des mélodies de béton, pas l’temps de niaiser!

Thus : Owls – Harbours (Avalanche)
Une mention – Top 3 de Kristof G.

Pour m’avoir séduit au premier instant, au FME l’an dernier. Un album magique, sombre et envoûtant.

Vlooper – Snowloops (Music Is My Sanctuary)
Une mention – Top 3 de Marie Mello

Patrick Watson – Adventures in Your Own Backyard (Secret City Records)
Une mention – Top 3 d’Émilie Langlois-Pratte

///
Les mentions spéciales

Kid Koala – 12 bit blues (Ninja Tune): Ça vient à peine de sortir mais on ne s’en lasse pas. Une approche hip hop des racines du rock : le blues qui grooooooove. (Kristof G.)

Note: Le premier album de Lisa LeBlanc (Bonsound) ne figure pas dans mon top 3, même s’il décrotte joliement les oreilles. Puisque l’ADISQ, la masse de la populasse et même la gang de Salut Bonjour, ont accroché solide sur Ma vie, c’est d’la marde, je me suis gardé une petite gêne en ces lieux à contre-courant… (Marc-André Savard)

Attentes 2013 : La nouveauté de Voïvod, en janvier 2013, du nom de Target Earth devrait déjà être dans mon Top 2013 ! De plus, il faut souhaiter des retours sur disque, en format album complet, pour Monarque, Forteresse, Chasse-Galerie et un premier album pour Neige Éternelle. (Yanick Klimbo Tremblay)

///

Et pour commencer à finir l’année en beauté, voici les trois recommandations de Sunny Duval, Le Petit Tavernier :

1- Le Citibar – Rue Ontario
Je vous dis pas pourquoi, vous devez y aller. Super soirée en perspective!

2- Chez Françoise – Rue Ste-Catherine Est
Pour son karaoké illuminé par des lasers, avec dans l’air une vague odeur de fibre de verre, de danger et de vodka tablette.

3- Le combo Bifteck-Barfly – Boulevard St-Laurent
Un délice qui goûte le pop corn, le chien-chien d’un certain âge et la pinte qui dure pas longtemps.

///


2 commentaires Laisser un commentaire

iweb