BangBang : bangbangblog.com

Disques

Irish Moutarde - Raise 'Em All

Irish Moutarde – Raise ‘Em All

Marc-André Savard
18 septembre 2013

Irish Moutarde
Raise ‘Em All
Indépendant

Irish Moutarde s’est fait connaître en faisant des reprises de Dropkick Murphys et de Flogging Molly. Tu t’imagines donc la direction que prend le premier album du groupe.

Eh bien t’es dans l’champ.

Sur Raise ‘Em All, Irish Moutarde surprend autant qu’un Irlandais à dos de girafe (!) et ne se rend pas à Dublin par l’autoroute punk celtique, mais par une rocky road qu’on emprunte peu souvent: celle où le métal, le rock et un truck de Guinness se croisent.

C’est qu’avant de reprendre des hymnes punk celtique, la plupart des membres du groupe de Québec évoluaient dans Eerie, une formation de métal progressif. Et c’est dans ces racines robustes qu’Irish Moutarde puise une force considérable. On en avait eu un avant-goût avec le simple The Bear And The Maiden Fair l’an dernier et, par bonheur, on a gardé le cap pour les autres chansons de Raise ‘Em All (un total de 12, dont 2 reprises de pièces traditionnelles et une chanson en français).

Oubliez donc le côté mal léché de Dropkick Murphys ou les envolées trad de Flogging Molly. On est ailleurs. À un endroit plus propre – mais tout aussi imbibé d’alcool – où le banjo grind avec précision sur fond de double bass drums (The Cabin), où les guitares et la cornemuse partent en peur sans manquer une note (The Black Mill) et où on chante avec des voix mélodieuses qui ne sont pas usées par la clope, la boucane de l’usine et le Jameson (Farewell to Drunkenness). Et le tout, avec le doigté d’un maître-brasseur qui sait marier les passages calmes et effrenés (A Lad and a Hag).

En fait, Raise ‘Em All semble avoir été produit avec l’esprit méticuleux de bien des groupes métal ou prog et non avec l’urgence du punk. Irish Moutarde fait l’éloge de la bambochade, mais le groupe a visiblement marché drette en studio: l’exécution est sans faille et l’enregistrement (par Jef Fortin, d’Anonymus) sous stéréoïdes. De quoi rappeler l’approche du groupe allemand Fiddler’s Green.

Un tel niveau d’excellence pour un premier album laisse une question en suspend:
Sérieux, Irish Moutarde bois-tu tant que ça?!

4 collets de mousse parfaits sur 5

Raise ‘Em All est disponible dès aujourd’hui.
«5 à tard» de lancement (sans prestation) le 20 septembre au Pub Nelligan’s  (89 Côte Sainte-Geneviéve, Québec).

www.irishmoutarde.com

Pas encore de commentaire.