BangBang : bangbangblog.com

Disques

GWAR ― Battle Maximus

GWAR ― Battle Maximus

Kristof G
18 septembre 2013

GWAR
Battle Maximus

(Metal Blade Records)

Si vous aimer la musique qui bûche ET les films d’horreur et n’avez jamais entendu parler de GWAR, on ne sait pas trop sur quelle planète vous vivez. Comme on est gentil, on va vous briefer : GWAR, c’est un groupe de metalcore qui ne réinvente jamais réellement la roue musicalement, d’une parution à l’autre. Voilà, c’est dit.

Depuis maintenant près de trois décennies, la bande à Dave Brockie (le leader Oderus Urungus pour les intimes) a fait paraitre pas mal de disques; en fait, Battle Maximus est le 13e album de son groupe de mutants intergalactiques. Si jamais ne nous excite réellement l’arrivée d’une nouvelle galette de plastique estampillée GWAR, sa sortie est habituellement suivie d’une tournée de spectacles hauts en couleur, où les musiciens, joyeusement (ou dégueulassement, c’est selon) costumés, rockent leur vie en trucidant toute une panoplie de personnalités artistiques, sportives ou politiques, en aspergeant goulument les souriants spectateurs se trouvant dans le mosh pit (et tous ceux et celles étant à moins de 20 mètres de la scène). Oui, une belle bande de cinglés.

C’est donc en ayant en tête leur dernier ou leur prochain show qu’on se tape leur petit dernier qui est étonnamment réellement efficace. Gras, sale, rentre-dedans. De plus, on a aussi une pensée pour le guitariste Flattus Maximus (Cory Smoot pour sa mère), qui quitta cette terre à la fin 2011. Nos respects à cet acteur disparu du grandiloquent théâtre, aussi métallique que grand guignolesque, qu’est GWAR. HORNS UP, comme qu’y disent dans l’sud.

3.9 giclures-de-faux-sang-dans-face sur 5

Écoutez l’extrait Madness at the Core of Time ici : soundcloud.com/metalbladerecords/gwar-madness-at-the-core-of

Pas encore de commentaire.