BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

Gloria Victis : Jamais comblé

Gloria Victis : Jamais comblé

Marc-André Savard
12 septembre 2012

Depuis plusieurs mois, le mouvement hardcore local est aussi vigoureux qu’un moshpit de ruisselants costauds en bedaine. Des groupes émergent de partout en province et visent les sommets, stimulés par le succès d’Obey The Brave (qui vient de lancer un premier album sur la prestigieuse étiquette Epitaph). Du côté de Sherbrooke, le groupe Gloria Victis est plus déterminé que jamais à jouer du coude…

Vaincus en cavale

Le nom du groupe signifie «gloire aux vaincus» en latin et rappelle une célèbre sculpture du 19e siècle qui représente un ange soulevant un soldat à l’épée brisée. «J’aimais l’idée d’apporter de l’espoir à ceux vaincus d’avance, explique Frédéric Corbeil-Smith, le batteur. Comme c’est un peu le cas de notre génération, à cause de notre gouvernement et tout, ça marchait bien comme nom de groupe.»

Pourtant, le bande – complétée par Rémi Brière (voix), Michaël Mongeau (guitare), Alex Plante (guitare) et Léandre Lacroix (basse) – est loin de courber l’échine et affiche la détermination d’un guerrier à l’épée entre les dents. L’an dernier, 6 mois seulement après sa formation, Gloria Victis s’entassait dans une camionnette pour une première tournée à travers le Québec. «C’est de même qu’on voit si le band est fait pour rester ensemble ou pas, tranche Rémi. C’est un test et on l’a passé!»

Tout démolir

Dès sa formation, le groupe avait comme objectif de mener le projet le plus loin possible, et ce, par de nouvelles avenues. En effet, les gars sont tous issus de formations metalcore sherbrookoises et ils désiraient explorer d’autres horizons brutaux. «Le metalcore est un style un peu révolu qui ne nous représentait pas vraiment, explique Frédéric. On voulait aller plus vers les nouveaux styles de metal et de hardcore.» Du même souffle, il cite en exemple des groupes progressifs tels que Misery Signal et Counterparts.

À peine un an après la formation du groupe, Standing Tall, un premier EP, a été lancé ce printemps. « On est fier de ce qu’on a fait, précise Frédéric, mais on aurait pu pousser plus loin…» Ce premier disque est pourtant surprenant pour un si jeune groupe; l’exécution est précise et la production impeccable. «On n’est jamais comblé, laisse tomber Rémi, on veut toujours aller vers une prochaine étape!»

«Dès qu’il y a quelque chose qui cloche, ça nous arrive souvent de tout démolir et de recommencer une chanson à zéro, poursuit Frédéric, mais quand arrive le produit fini, on est toujours super fier de nous autres. Ça vaut la peine d’être perfectionniste…oui, les shows et l’image sont importants, mais c’est vraiment la musique qui va t’aider à te démarquer. Pourquoi aller dans la facilité?»

Hardcore social

Les membres de Gloria Victis sont agés dans la jeune vingtaine (et Alex n’a que 18 ans) alors, quand vient le temps de faire de la promotion, ils ne sautent pas sur une photocopieuse comme leurs homologues des temps passés, mais sur une caméra vidéo. En effet, Gloria Victis utilise YouTube comme principale carte de visite et on y retrouve même des vidéos des guitaristes qui jouent les pièces, façon «Lâche Guitar Hero, c’est plus cool être bon sur un vrai instrument!». «Un video, je pense que c’est la base pour se faire connaître et pour créer de l’engouement, explique Frédéric. Le monde aime l’image et c’est ça qui va faire qu’on va se rappeler d’un groupe. C’est pour ça qu’on pousse ce côté du plus de façons possibles. Des bands comme Obey The Brave ont compris ça…» «P’us vraiment besoin de flyers non plus avec Facebook, continue Rémi. De toute façon, la police arrachait ceux qu’on posait!»

Prochaine étape

Gloria Victis consacre présentement la majorité de son temps à paufiner le prochain album. «Ça va être un album complet, s’enthousiasme Rémi, mais c’est difficile de dire quand il va sortir. Il reste juste une chanson à écrire, mais si elle ne nous plaît pas, on peut tout recommencer… » Gloire à l’huile de coude!

Gloria Victis sera en spectacle dans le cadre du Sherbrock, ce jeudi 13 septembre, au Théâtre Granada de Sherbrooke. Avec We Came As Romans et Abandon All Ships en vedette. Les quatre groupes sherbrookois Gloria Victis, A Hitman’s Business, A Thousand Years et Behind Our Story ouvriront la soirée qui démarrera à 19h.

Gloria Victis passera aussi par Saguenay, le 5 octobre (Komplex K-Baret), à Québec (Bar Orsainville) le 6, et sera de retour à Sherbrooke (Bar Le Magog) le 7 octobre. Enfin, GV jouera aussi au Colisée Desjardins de Victoriaville le 11 octobre, puis au Pub du Village de Granby le 20 octobre.

Téléchargez gratuitement le EP Standing Tall ici.

Crédit photo : Chloé Corbeil-Smith

www.youtube.com/gloriavictisband

www.facebook.com/GLORIAVICTISofficial

5 commentaires
  • NapoleonXnapoleonX
    12 septembre 2012

    hello,
    c est pas plutôt Obey The BRAVE et non GRAVE ?
    cordialement

  • Julie Ledoux
    12 septembre 2012

    Notre correcteur automatique vous en est reconnaissant! Merci! ;)

  • nihiliste Booking
    12 septembre 2012

    Tellement fier de mes boys! Lachez pas!

  • Charles Miller
    12 septembre 2012

    voici l’événement Facebook pour la tournée du 5,6,7 (Moshgiving Tour) : https://www.facebook.com/events/497115073651754/

    Sortez de chez-vous! Venez faire la fête et mosher votre vie sur les dancefloors du Québec.

  • Édouard Lajoie
    13 septembre 2012

    Tellement hâte de jouer avec ses boys là le 5-6-7 oct.!

Laisser un commentaire

iweb