BangBang : bangbangblog.com

Nouvelles du jour

Francouvertes 2013 – Préliminaires #5 : Marcie, Maxime Lefebvre et Sylvia

Francouvertes 2013 – Préliminaires #5 : Marcie, Maxime Lefebvre et Sylvia

BangBang
20 mars 2013

Par Charlotte Blanchard

En cette cinquième soirée de préliminaires pour les Francouvertes 2013, Marcie, Maxime Lefebvre et Sylvia sont montés sur la scène du Lion d’or pour y interpréter leurs compositions aux accents folk-rock.

C’est Marcie, auteure-compositrice-interprète originaire de Jonquière, qui a ouvert le bal. Sa voix limpide et l’émotion transmise par cette dernière ont vite fait de susciter l’enthousiasme du public.  La poésie des paroles était bien mise en valeur par cette musique où l’accent est mis sur la voix, et les arrangements musicaux où pop, folk et country se mélangeaient complétaient habilement l’ensemble. Même si elle semblait nerveuse, Marcie a su montrer l’authenticité de son «country de fille» où les textes accordent une place prédominante à la nature et à la quête de l’amour. Coup de cœur pour la dynamique Avant l’aube où la jeune femme s’est accompagnée à la guitare, et pour Novembre, ballade qu’on aurait aimé voir durer plus longtemps.

En deuxième partie, Maxime Lefebvre y est allé de ses chansons ludiques et entraînantes. Accompagné d’un bassiste et d’un percussionniste, il a fait connaître son univers à la fois simple et mystérieux, offrant entre les chansons des clins d’oeils sur ses inspirations.  Les spectateurs ont rapidement constaté que la nature et le voyage font partie de ses thématiques privilégiées. Malgré une atmosphère vivante, les textes par moments trop simples et par d’autres plutôt décousus freinaient le plaisir que l’on prenait à écouter les compositions de l’artiste. Avec sa voix particulière et aigue, Lefebvre aurait le potentiel de créer un univers personnel avec sa musique, mais on sent qu’il reste une étape à franchir avant de pouvoir le transmettre.

En fin de soirée, Sylvia et ses musiciens ont entamé avec énergie un dernier segment plus western. Combinant extraits de son album La Fuite et nouvelles compositions, la jeune québécoise a  su montrer son originalité malgré un attachement très fort au style musical auquel elle se rattache. Les textes concrets et francs faisaient sourire, particulièrement Dairy Queen, chanson traitant d’une pulpeuse serveuse de bar laitier. Cependant, certaines paroles plus tristes parvenaient à toucher, comme celles de Ti-Dan. L’interprétation solo de Noël était réussie et se prenait bien malgré la saison hivernale tirant à sa fin. Avec cette chanson, Sylvia a pu démontrer qu’elle savait jouer avec sa voix pour produire des effets de fredonnement impressionnants.

Au terme de la soirée, Marcie a volé le deuxième rang à Olivier Bélisle et Maxime Lefebvre se trouve en huitième position. Sylvia, quant à elle, n’aura pas l’occasion de remonter sur scène en demi-finale, n’étant pas parvenue à se hisser dans le top neuf.

Le 25 mars prochain, ce sera au tour de Babylones, Maude et Ludo Pin de concourir. Ils seront au Lion d’or dès 20h.

Pas encore de commentaire.