BangBang : bangbangblog.com

Reportages et entrevues

FMEAT 2013 - Jour 2: Poussée par le vent (Foxtrott / Le Couleur / Show hip hop / Nuit électro)

FMEAT 2013 – Jour 2: Poussée par le vent (Foxtrott / Le Couleur / Show hip hop / Nuit électro)

Cassandre Caron
1 septembre 2013

Comme la journée d’hier n’a pas été à la hauteur de mes attentes, j’aborde mon deuxième jour au FME avec une nouvelle attitude. Ma devise: go with the flow! Fièrement vêtue d’un coton ouaté atroce, je m’en vais à la conquête de Rouyn pour de vrai.

Premier arrêt: Foxtrott. Un show extérieur à la scène principale en ce début d’après-midi gris, moi chu down. La technique n’est pas au point et, après une demie heure passée à se faire désirer, Marie-Hélène L. Delorme, alias Foxtrott, débute son opération séduction.

Accompagnée uniquement d’une jolie islandaise au cor, la jeune femme n’a pas besoin d’autre artifice pour charmer son public. Sa voix enivrante et ses mélodies accrocheuses – mais douces – sont tout ce dont mes yeux pochés avaient besoin pour s’éveiller.

Ensuite, les quatre excentriques de Le Couleur prennent la relève. Fervente admiratrice de leur douce pop sensuelle, je danse ma vie et suis ravie d’enfin entendre les pièces de leur plus récent EP Voyage love en live. Avec leur look d’aviateur, ils livrent la marchandise et enchaînent les pièces avec savoir-faire et énergie. Seul bémol, la foule s’est dispersée avec le départ de Foxtrott, et les gens toujours sur place ne sont vraiment pas dans l’ambiance. Le groupe pouvait tout juste compter sur de maigres applaudissements entre les pièces. Mention spéciale au costume moulant gold de Laurence, la chanteuse. Wow!

Prochain show: la soirée hip hop au Paramount. D’entre tous les évènements du FME, c’est lui que j’attends avec le plus d’impatience. Le line-up: D-Track, Dead Obies, K6A. Je suis curieuse de voir le rappeur d’Outaouais en prestation, je sais que la gang du $ud $ale sont des bêtes de scène, puis je suis vendue à tout ce que touche les membres du K6A.

C’est avec assurance que D-Track monte sur scène, accompagné de son band. Je ne connais pas parfaitement son registre, mais une chose est certaine: il sait ce qu’il fait, et il le fait bien. La crowd est désormais assez réchauffée pour accueillir Dead Obies, qui ont littéralement fait exploser l’ambiance.

Chorégraphies à l’appui et chandails en moins, les gars se sont donnés à 110%, et le public le leur a bien rendu. Je n’en suis d’ailleurs pas encore tout à fait revenue. Quel show! Finalement, c’est au tour du K6A de livrer la marchandise. La barre était bien haute, et les gars ont fait du bon boulot, puisant ça et là dans le registre de Monk.e, Jam/Pdox, Alaclair, Smilé, etc. Maybe Watson s’est fait remarqué par son absence, mais le bodysurf et les costumes ont racheté la mise.

Dernière destination: la nuit électro avec Boundary, Rich Aucoin et Kenlo Craqnuques. Je suis malheureusement brûlée en fin de soirée et, quand mes oreilles ne savent plus apprécier les beats de Ghislain Poirier, c’est signe qu’il faut que j’aille me coucher. À demain!

Photo Foxtrott : Christian Leduc / FMEAT

Pas encore de commentaire.