BangBang : bangbangblog.com

Disques

Elephant : The Violet Hour

André Péloquin
18 juillet 2008

Nevado Records

En attendant la prochaine visite de Radiohead au Québec, la question demeure: comment ces trolls ont pu se payer (et vous offrir) un album au prix déterminé par le public? On a enquêté et, après des mois de périples fastidieux autour du monde, d’entretiens corsés et de doigts cassés ici et là, on a appris que le collectif reçoit des droits d’auteur sur toutes les œuvres influencées par leur cultissime OK Computer. En poussant nos recherches, on a d’ailleurs mis la papatte sur sa dernière victime: le quatuor torontois Elephant qui vient de lancer l’imbuvable The Violet Hour. Bien que les comparaisons au monument musical érigé par Thom Yorke et ses collègues blafards soient plutôt éculées (localement, autant Karkwa qu’Élephantine, en a fait les frais à tort ou à raison), la bande du chanteur Ian Kennedy ne peut tout simplement nier l’influence du quintette d’Oxfordshire lorsqu’on écoute des pièces comme Colour Your Frailty qui ressemble à s’y méprendre au classique The Tourist ou encore In The Hollow qui fait drôlement écho à la fameuse Subterranean Homesick Alien. Alors qu’on salue l’ambition du projet, The Violet Hour sent le réchauffé, voire le pétard mouillé. On attend tout de même la suite avec impatience. (AP)
www.elephantlive.com

Pas encore de commentaire.