BangBang : bangbangblog.com

Disques

Beyond Creation - The Aura

Beyond Creation – The Aura

Yanick Klimbo Tremblay
29 mai 2013

Beyond Creation
The Aura
(Season of Mist)

Montréal, le berceau de la technicité métallique hors calibre, maison des obsédés de l’arpège infaisable, de la basse qui ne suit pas les standards, des percussions hyperactives et des voix caverneuses au gorgoton abyssal… Nous avons eu l’occasion de voir et d’entendre de nombreuses formations aux techniques chirurgicales émaner d’ici avec Cryptopsy, Gorguts, Martyr, Quo Vadis, Neuraxis, Obliveon et Simple Plan… il est maintenant temps de faire place à un nouveau joueur qui tire la doudou douillette de son bord de lit, Beyond Creation.

Le buzz était installé depuis un bout, bien des gens voulaient entendre comment sonnait le « nouveau » groupe de Forest, le bassiste qui a autant de groupes que La Banquise possède de sorte de poutines !

Ce premier album est sorti en 2011 avec le label du magasin Profusion, ressorti par la suite par le groupe en 2012 de façon indépendante et maintenant signé avec Season of Mist, on peut conclure qu’il en est à sa troisième vie avec cette réédition qui inclut, en bonus, la version démo de la chanson Injustice Revealed. Il faut comprendre qu’à la base, les trois vies de l’album y sont pour quelque chose car cette production possède une certaine dose d’intemporalité – si je peux m’exprimer ainsi – car le potentiel d’épater l’amateur de death métal technique, peu importe où il se trouve sur la planète, est présent.

Des riffs hargneux, des mélodies grandioses, une basse qui bourdonne, des percussions mouvantes et une voix rauque composent ce plat de 10 pièces opaques, qui ne laissent pas de répit à l’auditeur qui est toujours challengé par des périodes musicales changeantes mais qui ne se ressemblent jamais.

Pour de rares fois, je ne peux pointer quelques pièces de façon particulière car The Aura n’est pas un album qui comprend des « singles » quoique le groupe propose une chanson en français intitulé Le Détenteur en plus des instrumentales que sont Chromatic Horizon et Elevation Path, des trucs qui sortent de l’ordinaire dans un sens mais pas pour s’y s’attarder trop longuement car l’album est complexe, fascinant et magistral.

C’est clairement un agrume excessivement juteux et pulpeux que l’on doit consommer avec le zeste et les pépins !

4.5 / 5

Beyond Creation ouvrira la soirée, ce samedi 1er juin, lors du concert de Cannibal Corpse, Napalm Death et Immolation au Club Soda de Montréal.

Beyond Creation

Pas encore de commentaire.