BangBang : bangbangblog.com

Disques

Beneath The Massacre - Incongruous

Beneath The Massacre – Incongruous

Yanick Klimbo Tremblay
18 mai 2012

Beneath the Massacre – Incongruous (Prosthetic Records)

C’est avec un malin plaisir que j’attendais cette nouvelle offrande de Beneath the Massacre. Le EP Marée Noire m’avait bien plu, certes, mais d’envisager un nouvel album me laissait un sourire narquois.  Je savais pertinemment que je devais m’attendre à de nombreuses passes de tweedlidee à la guitare mais l’omniprésence de ses dernières n’est plus ce qui prédomine dans le son du groupe car l’accent semble encore beaucoup plus porté vers la livraison de pièces excessivement brutales plutôt que d’essayer de cramer le plus grand nombre d’harmoniques dans un si court laps de temps.

Un peu moins de 32 minutes au compteur, nul ne peut se plaindre de la durée car dans le genre de métal offert avec ce groupe, le tout peut sembler un peu long mais lorsque vous êtes habitués d’entendre de nombreux bruits tonitruants, bagatelle ! De toute façon, sur Incongruous, le groupe étonne par sa grande maitrise des chansons. Avec le temps, les musiciens sont devenus de meilleurs compositeurs et les chansons sont plus larges, aérées et brutes… catchy même ! Comme «Hopes» avec sa force génératrice de violence, «Light» qui n’a rien de très légère mais qui possède une certaine luminosité musicale face aux autres pièces de l’album et finalement, «Damages» qui demeure, somme toute, un hymne death métal un peu plus fidèle aux racines grâce à des riffs plus réguliers qui laissent moins de place aux acrobaties techniques.

La base, quoi ? Moins technique pour un death métal plus de… base !

Avec autant de décibels qui te postillonnent dans les oreilles, tu dois te demander si ce n’est que de la pédale dans le fond du prélart? Non, grâce à des arrangements surfins, le groupe propose quelques moments de répits sonores apaisants mais tout de même, angoissants, qui accompagnent  les chansons de façon convenable.

Si tu n’as jamais pris un bain brûlant tout en manipulant maladroitement un séchoir à cheveux en état de marche, comme l’a fait feu Claude François, Beneath the Massacre t’offre l’équivalent musical… sans scraper ton précieux item qui permet d’embellir ta richesse capillaire !

4,3/5

www.facebook.com/BeneaththeMassacreband


Pas encore de commentaire.