BangBang : bangbangblog.com

bangbangotest

Baroness en Bang-Bang-O-Test version Heavy MTL

Baroness en Bang-Bang-O-Test version Heavy MTL

Kristof G
7 septembre 2013

John Baizley de Baroness répond à nos questions.

Quel est ton fond d’écran?

Une photographie que j’ai prise pour un projet de vidéoclip pour le groupe sur lequel j’ai travaillé… Ça ressemble à quoi? Au type d’œuvre que je fais habituellement… c’est un crâne avec des fleurs et des chandelles…

Qu’est-ce qu’on peut créer à partir de rien?

Je crois que de la musique peut être créée à partir de rien. Je crois que de l’art peut être créée à partir de rien. Je crois que de la littérature peut être créée à partir de rien. Je crois que, plus souvent qu’autrement, on n’a besoin que de la première phrase, du premier riff, de la première idée, pour nous mener vers une infinité de possibilités. Je crois que c’est quelque chose de vraiment magnifique.

Qui a tort?

Quelqu’un mené par une stricte et rigoureuse philosophie qui ne laisse pas de place à l’adaptation.

Qui a raison?

Je crois qu’on a tous tort à certains niveaux… et qu’on tente tous de trouver ce qui est bien…

Qu’est-ce qui ne méritait pas de disparaître?

Je crois que l’écriture est en train de disparaître… je ne crois pas que c’est disparu complètement, mais je crois que c’est le devoir de la population de la terre de la préserver. Le média physique.

Quel est le signe incontestable que tu dois arrêter de boire?

Lorsque que tu suspends ton meilleur ami par la fenêtre en lui tenant les pieds. C’est pourquoi j’ai arrêté quand j’avais 21 ans. Ça fait 13 ans.

Quelle est la différence entre un(e) groupie et un(e) fan?

(Rires) Je ne sais pas trop… je crois qu’on n’a jamais vraiment eu de groupies…

Au pawnshop, tu apportes (…)?

Des meubles… des antiquités, j’en ai plein et je n’en veux plus… c’est ce qui te garde pris dans une maison trop longtemps…

Ta carrière manquée?

Je n’ai jamais considéré faire autre chose de ma vie. J’ai toujours été créatif. Ça a toujours été le plan depuis le premier jour. Je n’étais pas stupide, j’avais de bonnes notes à l’école, mais ils [mes parents] savaient que c’est ce que j’allais faire de ma vie.

Ton pire souvenir de tournée?

(Rires) Tu sais c’est quoi… [voir plus haut]. Oh… vraiment… désolé. Ça ne pourrait pas être pire. Effectivement… Ton meilleur sinon? Je me souviendrai toujours de notre première année en tournée, lorsque c’était vraiment plus difficile et que tout le monde se foutait de nous… quand tu fais 20$ par soir. Mes meilleurs souvenirs.

Qui a inventé le metal?

Sabbath and Zeppelin, pour moi.

Justement, quel est le meilleur album de Black Sabbath? Avec Dio ou Ozzy?

Définitivement, un de la période Ozzy… Master of Reality, Vol.4… je ne sais pas, ils sont tous bon! J’en n’ai pas vraiment de préféré… probablement l’éponyme car c’est le premier que j’ai acheté. Tu te souviens qui te l’avait fait écouter? Oui, le père d’un ami [...et il commence à fredonner l’iconique riff de la pièce titre]. T’avais quel âge? Je devais avoir 10 ou 11 ans.

L’album que tu as le plus écouté dans ta vie?

Wish You Were Here, Pink Floyd.

Ton premier tatouage?

Juste un stupide cercle sur mon bras (Rires). Un cercle, tout simplement? Ouais, un trip du genre celtique…

Dernier album écouté?

Mmmm… difficile… j’écoute un nouvel album par jour… Le dernier Altar of Plagues… un groupe de black metal qui vient de loin [Irlande]… bien produit et mêlant de l’électronique… presqu’industriel.

Sur ta tombe, on devrait écrire…?

J’ai toujours aimé le dicton ‘vivre jusqu’à la mort’, donc probablement ‘Il a vécu jusqu’à sa mort’… J’aime vivre chaque jour… la vie, c’est une putain de grande aventure! Tellement.

Pas encore de commentaire.