BangBang : bangbangblog.com

Disques

Anti-Flag : The Bright Lights of America

Alexis Charlebois-Laurin
11 avril 2008

RCA/Sony

Cet album-là est complètement malade. Voilà, c’est dit. En fait non, pas complètement. Il y a évidemment un ou deux morceaux ordinaires mais dans l’ensemble, c’est complètement délicieux. Oui, j’entends votre scepticisme car, et je suis d’accord avec vous, l’album précédent For Blood and Empire avait été un désastre. Complètement insignifiant et inutile. Mais là sérieusement, je n’ai pas été aussi excité à propos d’un album d’Anti-Flag depuis Die For Your Government. La pire chose que le groupe aurait pu faire aurait été de revenir avec un simple album d’Anti-Flag bien commun. Mais il a utilisé les moyens à sa disposition pour ajouter des éléments vraiment nouveaux à sa musique. Puis le résultat est surprenant. Peut-être que le fait de travailler en studio avec Tony Visconti – qui a aussi été derrière la console pour David Bowie et Morrissey – lui a aéré l’esprit. Des fois, ça fait du bien d’ajouter un peu de sang neuf. L’orchestration, les chorales d’enfants. C’est merveilleux. Des pièces comme Good And Ready et The Modern Rome Burning font même penser à Pink Floyd par bouts. Oh rassurez-vous, le poing de la contestation est toujours levé bien haut. On a même droit à un message de Mumia Abu-Jamal en direct du couloir de la mort. Sérieusement, écoutez ça! Vous allez être surpris. (ACL)
www.anti-flag.com

Pas encore de commentaire.