BangBang : bangbangblog.com

Disques

Alaclair Ensemble - Les Maigres Blancs d'Amérique du Noir

Alaclair Ensemble – Les Maigres Blancs d’Amérique du Noir

BangBang
8 mai 2013

Par Max Robin

Alaclair Ensemble
Les Maigres Blancs d’Amérique du Noir

(Indépendant)

Alaclair Ensemble s’amuse. Il est vrai que ça a toujours été le cas jusqu’à un certain point sur les albums précédents. Pour essayer d’aller plus loin après 4.99, la troupe de post-rigodon bas-canadien rendait leur rap de plus en plus complexe et expérimental. Ce qui rendait l’ensemble assez hermétique pour les non-initiés à leur «trip». Ici, à l’image du titre, tout le monde est invité à leur party! La complexité n’est pas vraiment sacrifiée, mais ne semble plus le but premier.

Le 34 avril était surement la meilleure date possible pour la sortie de ce drôle de disque. En même temps que le beau temps qui nous donne le sourire! Drôle dans les deux sens. L’atmosphère de fête de la galette est contagieuse, on ne peut s’empêcher de rire avec eux. «Drôle» comme «particulier» aussi parce qu’on ne peut pas comparer ces pièces positives à d’autre rap québécois. Par exemple, la position anti «one night stand» et priorisant l’amour de «Babouine». Il ne fait pas de doute que cette musique vienne d’ici par le langage utilisé (dire «la gang de buddy» ou un titre comme «Ça c’est nouzôtes») ou par des références plus subtiles comme la reformation de Passe-Partout en danse sur «Mon cou».

«Alaclair c’est l’fun, mais j’aimais mieux Accrophone» dit Eman à la fin de l’album dans cette même nostalgie que sur «N’toun de ipop sué lèv’» à la fin de 4.99. Le début de la citation est clairement vrai.

4/5 (ou 5/4 quand y fait soleil)

Téléchargement gratuit ou pas à alaclairensemble.bandcamp.com

Alaclair Ensemble lancera la soucoupe Les Maigres Blancs d’Amérique du Noir à Mourial, ce jeudi 9 mai au Cabaret du Mile-End à 21h30, puis ce vendredi 10 mai à Quoibec, au Cercle, dès 22h.

Pas encore de commentaire.